La Corse des premiers Alpinisme

La Corse des premiers Alpinisme

 

La Corse a joui d’une grande renommée parmi des alpinistes européens, et ce, à partir du milieu du XIXe siècle. Anglais, Suisses, Belges, Allemands, Autrichiens, Français, Italiens et même Norvégiens ou Tchèques sont venus gravir les sommets corses. L’île fascinait, offrant un nouvel espace à découvrir, alors que la conquête des principaux sommets des Alpes s’achevait.
La Corse, pays aux moeurs « exotiques », semblait propice à l’aventure: la perspective de voir la mer depuis une cime enneigée ou de gravir des sommets encore vierges exerçait un attrait puissant sur tous les alpinistes. Parmi eux, plusieurs laisseront leur nom dans l’histoire de l’alpinisme européen, et même au-delà. Issus d’un milieu social aisé, ces alpinistes cultivés, médecins, écrivains, peintres, géologues, botanistes... seront de fins observateurs de la société rurale et pastorale corse. Leurs nombreux récits publiés dans les revues des clubs alpins européens susciteront de nouvelles vocations.
Ce livre couvre la période 1852 –1972, date de la création du Parc Naturel Régional de Corse; il est le fruit de nos recherches dans des archives publiques et privées de toute l’Europe. Textes et lettres, peintures, dessins et photos – la plupart inédits – donnent vie à cette époque où venir en Corse avait encore un parfum d’aventure...


AUTEURS

 

Irmtraud HUBATSCHEK a grandi au milieu des montagnes du Tyrol. Par la suite, elle est allée à la rencontre d’autres montagnes, dans les Alpes, au Maroc, en Himalaya, et en Corse. Violoncelliste de profession, diplômée du
Mozarteum de Salzbourg, elle s’est consacrée à diverses activités culturelles et artistiques, créant un ensemble de musique classique et baroque en Corse, Orfeo Isulanu, réalisant des documentaires, concevant des expositions et des itinéraires thématiques ou éditant des ouvrages où la photographie tient une place centrale...

 

Joël JENIN a découvert les montagnes et le ski de randonnée à 16 ans dans les Alpes. Puis, revenu en Corse, la montagne se fit inséparable des rencontres avec les bergers du Cortenais, du Venacais et du Niolu. Par la suite, il partit étudier l’ethnologie à Nice; les études de terrain le firent pendant des années berger de chèvres. Il passa ensuite à la réalisation de documentaires où la montagne et les bergers n’étaient jamais loin. Il partit aussi à la découverte des Alpes d’ailleurs et de l’Himalaya. Pour
lui, la montagne n’est pas un simple terrain de jeu, mais un espace inspirant, presqu’un sanctuaire, un « ailleurs » loin du monde d’en bas...

42,00 €Prix

Livraison offerte